Inspirations

7 étapes pour un potager au top !

3 mars 2017

On a tous de bonnes raisons de vouloir faire pousser ses propres légumes. Surtout depuis la montée en puissance de la consommation bio et du retour à une consommation saine, on peut vouloir tout manger sainement en sachant d’où ça vient. Ou bien vous voulez aller plus loin en atteignant l’autosuffisance. Dans tous les cas, et quelques soient vos raisons, il y a un commencement. Mais voila, si on ne sait pas comment s’y prendre… On peut vite négliger l’organisation de son potager dès le début et être alors déçu des résultats obtenus.

Dans cet article, je vais vous guider dans la mise en place de votre potager pour que vous puissiez l’optimiser pour votre jardin. Que vous soyez en ville ou en campagne, avec un grand jardin ou juste un balcon, des solutions existent quelque soit votre situation. Je vous donnerai aussi quelques outils qui vous faciliteront la vie pour la mise en place et la gestion de votre potager. 😉


Que voulez-vous vraiment ?

La première étape qui peut sûrement paraître évidente mais qu’il ne faut pas négliger est de savoir ce que vous voulez planter précisément dans votre potager. Si vous ne vous organisez pas dès cette étape, ça peut vite partir en « vrille » (mauvaise gestion des quantités, du matériel, de la place à prévoir, etc.). Il est donc important de bien y réfléchir et surtout de savoir quelle quantité vous voulez récolter !

Pour cela, il suffit de faire quelques calculs en fonction du nombre de personnes dans votre foyer.

Une fois que vous avez déterminé ce que vous voulez, vous pouvez alors réfléchir à la disposition de vos plantations. Plus vous y réfléchissez intelligemment, moins vous serez dépassé et plus vous gagnerez de la place, tout en évitant au maximum les pertes causées par les nuisibles. Le rendement de votre potager sera donc encore meilleur ! En plus, une bonne répartition de vos légumes donnera une meilleure productivité ils se compléteront entre eux. C’est le moment de parler « compagnonnage » 😉 .

J’ai trouvé pour vous un bon exemple d’organisation d’un potager de 12m², optimisé pour 4 personnes. A vous de gérer les quantités nécessaires ensuite en fonction de la gloutonnerie de votre foyer 🙂 .


Organisez le voisinage des plantations

Un bon agencement de vos plantations vous permettra d’améliorer la qualité de votre culture. Pour cela, il est donc important de savoir quelles sont les meilleures compatibilités et complémentarités entre plantes. Comme je vous le disais plus haut, un bon voisinage vous économisera de la place mais en plus, permettra de repousser les nuisibles naturellement, et cela uniquement en mettant les bonnes choses à côté du plant à protéger. Je pense d’ailleurs à vous faire un petit article pour en savoir plus sur les plantes qui repoussent les nuisibles pour pouvoir dire adieu aux pesticides et laisser faire la nature.

Pour vous y retrouver, je vous ai déniché deux infographies qui illustrent bien les bons et mauvais voisinages. Je les ai tirées de deux blogs anglophones (liens sur les images pour les plus anglophones) et vous les fournis donc en version française.

 

Sinon, j’ai également trouvé que les conseils de Roland Motte était plutôt pas mal à ce niveau là. Voyez plutôt.


Faites tourner vos cultures

Cette étape est complémentaire de la précédente, et vous permettra de bien gérer vos plantations pour que votre potager soit actif en permanence. Toujours en faisant attention au voisinage, quand une récolte a été effectuée, vous pouvez en relancer une autre directement après. Vous pouvez notamment faire vos rotations par type de légumes (graines, feuilles, fleurs, fruits) ou bien tout simplement par rapport aux besoins nutritifs de ce que vous plantez. Cette rotation vous permettra également d’éviter des maladies et des nuisibles en terre, mais avant tout de nourrir les plants suivants grâce aux nutriments laissés par les précédents à cet emplacement. Ces derniers ne laissent bien évidemment pas les mêmes et toutes plantes ne nécessitent pas les mêmes nutriments en mêmes quantités. Vous devez veiller cependant à ne pas mettre une plante de la même famille derrière (sinon c’est comme si vous remettiez la même 🙄 ).

Par exemple, les pois, fèves, haricots, etc… enrichissent la terre en y fixant l’azote atmosphérique qu’ils absorbent. Les plantes potagères suivantes pourront ainsi en bénéficier et cela favorisera ainsi leur croissance car leur disposition aura été stratégique.

C’est une des raisons pour laquelle il faut planifier ses cultures ET garder ces écrits pour savoir quelles plantes vous avez placée à quelle endroit à quel moment pour ne pas remettre la même au même endroit trop tôt mais je vous parlerez du planning tout à l’heure.

Pour vous donner un exemple concret, vous pouvez par exemple sur le même carré placer des pois (légume graine) puis de la laitue (légume feuille) avant de mettre des pomme de terre (légume racine) puis des concombres (légume fruit).


Choisissez stratégiquement l’emplacement de votre futur potager

Bien évidemment, je vais vous dire de choisir un endroit ensoleillé et non à l’ombre. Mais si vous n’avez vraiment pas d’endroit approprié, sachez que certains légumes peuvent pousser à l’ombre, comme le chou kale, la betterave, le persil, le poireau, la laitue, l’ail, chou pak choï, l’épinard, les carottes, les pommes de terre, la coriandre, le panais, la blette ou encore la roquette. Et puis à moins que vous n’ayez qu’un endroit complètement dans l’ombre tout le temps, vos légumes arriveront à pousser. De plus si votre potager est dans cette situation mi-ombragée, il y a des techniques pour contrer cela, et je vais vous les donner tout de suite.

  • Éliminez les obstacles qui pourraient faire de l’ombrage (si possible bien entendu, n’allez pas sacrifier votre arbre préféré ou ne coupez pas votre haie si vous l’avez installé pour le vis-à-vis).
  • Orientez votre potager vers le sud, ça paraît logique. 🙂
  • Adosser votre potager en pente contre un mur clair pour que les rayons du soleil, puissent s’y refléter. Si vous n’avez pas de mur, vous pouvez toujours installer une barrière de bois que vous recouvrez de chaux.
  • Utiliser des cloches, des housses ou des tunnels pour créer et profiter de l’effet de serre en favorisant un micro climat sur les plantes qui seront en plus de cela, protégées. Il faut cependant veiller avec ces solutions à conserver une bonne ventilation pour éviter la forte condensation qui les feraient pourrir et que la chaleur ne soit pas trop excessive.

Prenez votre crayon ou votre souris et attaquez votre plan

Vous avez très peu d’espace

Si tel est le cas, vous allez devoir jouer avec les astuces pour aller au delà de ça. Pour cela, vive les associations astucieuses comme je vous l’ai expliqué plus haut. Mis à part ça, le potager vertical est un réel gain de place qui permet de mettre plus de plantations sur une même surface qu’une autre méthode de culture, cette méthode pourrait donc devenir votre meilleure amie.

Pour couronner le tout, vous n’avez pas besoin de matériel ultra sophistiqué pour en créer un, souvent une gouttière, des cagettes, des palettes ou même des pots suffisent à faire un beau potager urbain (si vous êtes en ville, et même si vous ne l’êtes pas 😉 ça reste dans l’esprit).

Concernant ce que vous y mettez, vous allez sûrement être restreint et obligé de faire des choix. Vous pourriez donc envisager de faire un potager propre à votre consommation. C’est une technique aussi astucieuse que pratique qui consiste à planter en fonction de nos usages. Par exemple, on peut penser à un potager pizza, un potager salade d’été, un potager de thé, un potager médicinale, un potager aromatique ou bien tout simplement un potager des ingrédients de base. J’ai d’ailleurs trouvé l’article de Kresha sur le sujet que je vous donne ici 😉 .

Je vous founis ici d’autres idées pour créer un potager gain de place qui s’adapte quelque soit la taille de votre terrasse, petite cour, jardin…

Par exemple comme je vous le disait les palettes sont une excellente solution pour vous qui n’avez pas de place car vous pouvez les coller au mur comme le fait manmade, évitant de perdre en espace de circulation.

Si vous êtes un indien dans l’âme ou que vous avez des enfants, le potager tipee de betterhomesandgardens devrait leur plaire. 🙂

Une forme de potager qui s’avère pratique également est le potager surélevé souvent en carré comme Côté Maison nous l’illustre très bien ici.

Vous avez un petit jardin mais convenable pour un petit potager

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas une possibilité de potager illimité que vous ne pouvez pas avoir des idées ingénieuses et créatives. Voyez plutôt avec par exemple ce potager lit qui est plutôt agréable à regarder et dans un esprit cocooning qui le rend mignon.

Vous pouvez également penser à un potager solaire qui vous fera gagner de la place tout en augmentant les performances de production de vos plantes. Optimisé en fonction des besoins de chacune des plantes, elle s’avèra très pratique pour circuler. Sans oublier que l’écoulement de l’eau sur ces types de potagers est optimal. Je vous ai d’ailleurs traduit une infographie du site fix.com qui explique simplement le principe..

 

Le potager surélevé convient très bien pour vous également et vous pouvez en faire de plus grand que sur une terrasse !
Voici ci-dessous un exemple d’organisation possible pour ce type de potager.

Vous avez un stade de foot ou… un grand jardin ça marche aussi 😉

Non, sérieusement, vous avez un grand jardin et tout l’espace nécessaire à souhait. Alors vous avez de la chance et aucune restriction ne s’offre à vous. Pourquoi ne pas vous amuser à créer un joli potager original.

Par exemple, si vous êtes adeptes de haricots, pourquoi ne pas opter pour un tipee comme celui-ci ?

Vous pouvez également vous amuser à faire un arc en ciel de salade comme le fait familyfoodgarden qui égaiera votre maison. 😀

Dans le même esprit et très fonctionnel au niveau des accès, le potager circulaire est également une idée originale à mettre en œuvre.

Historien dans l’âme ? ou tout simplement poétique ? Vous pouvez choisir de créer un potager « à la française » comme celui qu’a réalisé Stonegate Gardens.

Sinon si vous avez le temps et la patience, vous pouvez aménager un potager tout autour de votre maison à la manière d’une « ferme potagère » 😉 .

Si vous n’avez vraiment pas d’idée, que vous voulez quelque chose d’original et que vous avez les moyens, vous pouvez toujours faire appel à des spécialistes qui pourront réaliser le potager de vos rêves.


Acheter vos fournitures (graines, plaques de semis, terreau, godets…)

Pour ne pas être pris au dépourvu sur le moment venu, il est bien évidemment crucial de faire sa « liste de courses » pour votre futur potager afin d’être sûr de ne rien oublier. Le mieux est de la composer dès que vous planifiez votre potager et que vous commencez à savoir quelles techniques vous allez utiliser. Dès que vous savez ce que vous allez planter, prévoyez une liste pour vos rotations afin de ne rien oublier. Une fois que vous êtes sûr de tous vos choix, que vos plans sont terminés, vous pouvez acheter vos fournitures.

Cela évitera les achats inutiles.


Préparer votre terrain

Cette étape est cruciale si vous voulez obtenir de bons résultats lors de vos récoltes surtout si vous n’avez jamais fait de potager auparavant à cet endroit. Vous allez donc devoir débarrasser la terre de toutes mauvaises herbes et autres végétations. Pour cela, il va falloir la désherber et la retourner pour l’ameublir afin que vos plantations puissent confortablement s’enraciner.

Commencer par étudier quel type de sol vous avez ; sableux? argileux? calcaire? etc. Si votre sol est plutôt souple, vous devez retourner la terre à la bêche et laisser sécher et mourir les racines de mauvaises herbes au soleil. S’il est plutôt dur, enlever les à la main pour les mettre dans votre compost après avoir bêcher. Pas de chance pour vous si vous avez ce deuxième type de sol car c’est plus fatiguant et je vous conseille donc de vous y prendre à deux fois. Oubliez le motoculteur qui multiplierait les racines traçantes des liserons notamment en plus de perturber le sol et de l’endurcir (alors que nous voulons justement l’inverse).
Une fois bêché, griffez votre terrain pour casser les mottes de terre avant de ratisser pour enlever les cailloux et les mottes trop dures.
En paillant convenablement votre potager, vous multipliez les avantages pour votre culture et limitez l’apparition de mauvaises herbes.


Tenez un planning régulièrement

J’ai aussi quelques outils qui pourront vous simplifier la vie, il existe quelques logiciels et solutions vous permettant de planifier et gérer votre potager bien que la plupart ne soit pas très esthétique. Le principal, c’est qu’il vous soit utile non 😉 ? Cependant, je vous avoue que peu d’outils existent en français…

Ainsi voici ma liste de quelques solutions qui pourront vous intéresser :

Gardena

Gardena vous propose un planificateur de jardin en ligne qui est plutôt agréable à utiliser. Il vous permettra de réaliser à plat toutes vos idées créatives que vous ayez beaucoup de place ou non. Il est cependant plus approprié à l’aménagement d’un jardin complet qu’à un potager car il ne dispose que d’à peine une dizaine de fruits et légumes. De plus, on ne peut pas mettre ces derniers sur les cultures, c’est plutôt illogique… C’est donc assez dommage, ils pourraient développer cet aspect là du jardin. Je ne vous le recommande donc pas pour un potager mais volontiers pour l’aménagement de votre jardin. Accéder au planificateur.

Kitchen Garden

Kitchen Garden est un outil en ligne également qui est visuellement agréable lui aussi et qui pour le coup rempli bien sa tâche. Que vous ne sachiez pas trop quoi faire ou que vous débordiez d’idées, il y en a pour tous les goûts. Soit vous débutez à partir d’un plan déjà conçu et à ce moment là, vous avez le choix parmi 25 plans différents, soit vous créez tout vous même de A à Z. Si vous choisissez de suivre un plan, vous pouvez le garder tel quel ou bien le modifier pour mettre les plantes que vous désirez. Au niveau des variétés, vous avez d’ailleurs le choix parmi 63 plantes différentes. Ça change de la solution précédente. Vous pouvez bien entendu choisir le nombre de carrés de potager jusqu’à 5 parcelles par 12. Une fois que vous avez terminé, vous pouvez l’enregistrer et l’imprimer ou vous l’envoyer par mail. Vous pouvez aller aussi plus loin en composant un jardin potager allant jusqu’à 50 parcelles sur 50. Dans ce jardin vous pouvez alors importer les parcelles que vous avez crée auparavant et importer également des plans que le site propose dès le départ. Cela vous permet ainsi de créer un beau jardin potager même si vous n’aviez pas d’idée à la base. Kitchen Garden va plus loin encore puisqu’une vidéo de présentation est disponible si vous êtes perdu et vous pouvez même acheter directement vos graines sur le site une fois que votre plan est terminé. Je vous recommande donc grandement cet outil. Le seul inconvénient est qu’il n’est disponible qu’en anglais mais on s’y retrouve malgré tout même si on n’est pas très anglophone car l’outil est vraiment simple d’utilisation et que les images aident. Accédez à ce merveilleux outil.

SVPLC

SVPLC est un logiciel que vous pouvez télécharger directement sur votre ordinateur. J’ai cherché sa signification pensant que c’était quelque chose de technique et je me suis rendu compte que cet acronyme voulait simplement dire Savez Vous Planter Les Choux ! (Cela m’a fait sourire sachant que je venais de faire un article de ce nom juste avant celui-ci.) En plus d’être en français, il s’avère vraiment très complet. Ainsi avec ce logiciel, vous pourrez :

  • Aménager votre potager tout d’abord en allant du sol, aux légumes jusqu’aux aménagements autour
  • Créer des associations
  • Enrichir les fiches techniques des plantes disponibles et en importer de nouvelles
  • Créer des rotations
  • Enregistrer les photos de votre jardin
  • Gérer votre budget jardin
  • Gérer votre potager en fonction d’un calendrier lunaire
  • Estimer les récoltes en fonction de la période de plantation (selon ce que vous plantez) tout en associant des espèces
  • Consulter une encyclopédie en ligne directement depuis le logiciel

Vous pouvez aussi enregistrer vos paramètres pour n’avoir qu’à les modifier si nécessaire sans tout recommencer. Le logiciel détient également un programme de calcul pour optimiser vos rotations et vos associations. Le seul bémol de ce logiciel est qu’il est peu intuitif quand on débute mais une aide pas à pas est disponible. Télécharger ce logiciel.

Vegetable Garden Planner

Cet outil est un véritable gestionnaire de votre potager en ligne. Vous pouvez créer vos plans mais pas seulement. En s’inscrivant par contre… vous pourrez planifier les tâches que vous avez à accomplir, créer plusieurs plans de jardin qui resteront enregistrés, organiser le potager pour toute votre famille, calculer ce dont vous avez besoin et accéder à différents guides et articles pour optimiser votre potager. Toujours en anglais cependant :/, accéder au site.

Zukeeni

Avec cet outil en ligne et en créant un compte, même si celui-ci est également en anglais, il est très guidé et est donc très fonctionnel. En plus de pouvoir créer votre plan, vous pourrez vendre, échanger ou offrir vos récoltes ou autres produits artisanaux liés au jardin auprès d’autres utilisateurs de façon locale.

En ce qui concerne la confection de votre potager, comme je vous le disais les étapes sont très guidées, impossible de s’y perdre. Vous commencez par le nommer, indiquer le nombre de personnes qu’il nourrira, votre localisation et la période pour laquelle il est prévu. Ensuite vous sélectionnez les plantes que vous souhaitez y mettre, fruits, fleurs, légumes ou bien herbes. Pour cela, on vous fournit même un filtre par rapport à votre jardin, dans quel type d’endroit plantez-vous ?, quel type de jardin? Vous pouvez même sélectionner les légumes en fonction de la région où vous êtes, le type de sol, si vous voulez des plantes annuelles ou qui se renouvellent ou encore en fonction de ce que vous pouvez planter maintenant. Si ça ce n’est pas de l’optimisation personnalisée !
Sinon, vous pouvez tout simplement rechercher la variété que vous voulez planter ou l’ajouter si elle n’y est pas. Ensuite, vous pouvez organiser votre potager et placer les plantes que vous avez précédemment sélectionnées. Vous pouvez aussi acheter une option qui vous permet de placer les zones ombragées et d’avoir plus d’options de formes. Enfin vous pouvez imprimer votre plan. Une fois cela fait, il est facile d’accéder à votre « dashboard » où vous trouverez votre journal (suivant ce que vous avez planté), votre liste de choses à faire, un accès au forum, à des guides, etc. Accéder à l’outil.

GrowVeg

Le denier outil que je vous propose est un outil disponible pour Mac, PC et sous système IOS. C’est une application qui vous permet de planifier votre potager et de vous accompagner dans votre démarche. Disposant d’un guide notamment via des vidéos mais aussi grâce à leur blog, vous accédez à une réelle communauté de passionnés du jardinage comme vous. Ce qui permet ainsi de vous entraider. Dans le cas où cela ne suffirait pas, vous pouvez entrer en contact directement avec de véritables jardiniers qui seront là pour vous conseiller. Véritable journal de bord du jardin, il vous rappelle quand faire vos rotations, quand planter ce que vous aviez prévu et s’adapte à votre situation géographique. Concernant le plan de vos cultures, vous pouvez ajoutez des aménagements parmi 200 disponibles et 250 variétés de légumes s’offrent à vous. Cette application bien que qualitative est cependant payante avec une période d’essai de 7 jours. Une fois cette période d’essai passée, vous devez payer un abonnement à l’année de 27€ pour un an ou 39€ pour 2 ans. avec cette application, les récoltes sont au bout de votre souris 😉 .  Accédez au site de GrowVeg.

Pour ceux qui préféraient le support papier, il en existe de qualité mais disponibles pour les plus anglophones d’entre vous. J’ai par exemple sélectionné celui de la blogueuse très organisée jennifer Slavich qu’elle vend 5$. Mais j’ai pour vous un petit aperçu gratuit de ce à quoi il ressemble (ce n’est qu’un échantillon !). Voir l’extrait.

Vous avez aussi gratuitement (mais moins complet je trouve), celui de Terroir Seeds ou bien encore celui d’arbico organics. Sinon, il existe toujours des agendas pratiques disponibles dans vos points de vente culturels 🙂 .

 

Je vous quitte sur ces mots, j’espère que je vous aurez permis de faire le plein d’inspirations 🙂 . Et vous, quelles sont vos idées pour votre potager? Comment l’organisez-vous? Quelles sont vos petites astuces? Dites-nous tout 😉

A très bientôt pour de nouvelles idées.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous pourrez être intéressé par ceci

Pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire