Que faire en Mars ?

12 inratables au potager

20 mars 2019

Aaah…Les beaux jours reviennent… mais c’est que ça donne envie d’aller au jardin tout ça ! Vous vous équipez de vos outils pour préparer le sol de votre potager en ce beau temps et puis une fois fait, la réflexion s’impose… Qu’allez-vous y planter maintenant qu’il est prêt? Vous avez pleins d’idées, là n’est pas le problème mais vous ne savez pas par où commencer. Plutôt feuillu, plutôt fruitier ou plutôt racine ? Un peu de tout ?Et si on commençait par les plants incontournables au potager impossible à rater ? C’est un beau début non ? En plus, vous pourrez même inviter vos enfants, petits-enfants… à vous aider ou même pourquoi pas leur créer leur petit coin à eux où ils pourront faire pousser leurs propres plants potagers 😉 . Ils ne seront que plus fiers de manger les légumes du jardin !(PS : et entre nous, vous pourrez peut-être même leur faire apprécier des choses qu’ils n’aiment habituellement pas, qui sait…) Dans ce nouvel article, je vais donc vous parler des 12 plants potagers inratables, de la période de plantation à l’entretien avant récolte. Comme la diversité est notre meilleur ami… Nous mettrons un peu de tout (#compagnonnage) : des plants racines, des plantes aromatiques, des plants à fruits et enfin des plants à feuilles. On y va ? 

Les légumes racines

N°1 : Les radis, les plus précoces

Premiers à pouvoir être récoltés au potager, les radis se sèment assez tôt et poussent rapidement. Il existe d’ailleurs une manière assez simple de « forcer » les radis pour en avoir encore plus tôt, grâce à la plantation en châssis. Je ne sais pas vous, mais pour moi, le radis est la première fraîcheur du printemps très attendue ! Alors comment procéder ? Très simple presque trop même… Vous plantez les graines, un mois après, vous les récoltez. C’est tout ? Oui enfin faut quand même les arroser régulièrement si vous ne voulez pas qu’ils soient trop piquants (et puis quand bien même il le faut) Mais sinon c’est tout 😉 . Je vous l’avez dit, c’est facile ! En plus, si vous semez de nouveaux radis après chaque récoltes, vous pouvez disposer de radis toute l’année. A condition cependant, de respecter les périodes de plantations de chaque variétés.Vous ne planterez pas du radis rond en hiver par exemple, mais plutôt du radis noir. Pour plus d’infos sur les radis, nous avons fait un article sur les différents types de radis qui devraient vous aider.

Petit conseil malgré tout lorsque vous semez; essayez d’être régulier et d’avoir la main légère lorsque vous les semez pour éviter d’avoir une plantation trop dense. Facile mais méthodique tout de même. Si vous avez peur que les graines ne vous échappent, il existe des semoirs qui vous facilitera la tâche.

  • Plantation : Toute l’année
  • Récolte : Un mois après le semis
  • Arrosage : Régulier
  • Type de sol : Frais et meuble
  • Exposition : Ensoleillée mais supporte le mi-ombre
  • Avantage : Croissance Rapide – Possibilité de récoltes toute l’année en changeant de variétés
  • Inconvénient : Deviennent piquants par manque d’arrosage 

N°2 : L’échalote, faciiile

Vous avez acheté des échalotes qui ne vous ont pas toutes servis, et maintenant elles ont germées. Quel dommage, vous allez pouvoir en avoir encore plus sans les acheter… Je m’explique.Faux légume racine puisque c’est un bulbe, vous pouvez plantez des échalotes germées (ou non) à 2/3cm sous la terre, tous les 15cm, germe (ou pointe) vers le haut, affleurant le niveau du sol en octobre pour avoir pleins de nouvelles échalotes en juin/juillet de l’année suivante.Vous avez juste à laisser la nature faire pendant tout ce temps, même pas besoin de les arroser. Au printemps, vous pourrez voir de belles pousses vertes, signe du succès de votre expérience. Vous aurez juste à supprimer les mauvaises herbes pour qu’elles ne fassent pas concurrence à vos échalotes. Lors de la récolte, vous pourrez alors les faire sécher en les suspendant au soleil. Plus besoin d’acheter d’échalote dorénavant, vous pourrez même en donner à votre entourage. Une bonne chose de faite.

  • Plantation : Octobre à Janvier
  • Récolte : Juin/Juillet (ou 8 à 10 mois après)
  • Arrosage : Pas d’arrosage
  • Type de sol : Meuble et plutôt sableux
  • Exposition : Ensoleillée
  • Avantage : Pas d’intervention de notre part pour la croissance
  • Inconvénient : Désherbage (y a pire comme inconvénient)

N°3 : Carotte

Généreuse, les carottes pourront même se semer en jardinière pour les variétés courtes mais pour celle de plus 20cm, il faudra les faire en pleine terre pour qu’elles se développent convenablement. Vous pourrez échelonner les récoltes en en semant plusieurs fois de février à juillet (pas au même endroit toujours).En ce qui concerne le semis, les carottes nécessiteront un peu plus de travail préalable que les précédents semis cités puisque la terre qui les accueillera devra être légère avec le moins de cailloux possible, afin d’éviter qu’elles ne se déforment à la croissance mais aussi pour que ce soit plus simple à récolter (j’ai toujours à ce moment-là à une image de lapin qui n’arrive pas à sortir sa carotte, allez savoir pourquoi…). Semées en ligne et à 1 cm de profondeur, il faudra ensuite les recouvrir de sable fin. Au bout d’environ 3 semaines, les graines devraient commencer à lever et alors vous devrez protéger ces jeunes pousses des limaces qui en raffolent avec un dôme à limace.Lors de la semence, vous pouvez mélanger les graines à du marc de café bien sec pour accroître la réussite de pousse.Pour la récolte, il est préférable de privilégier les moments où la terre est humide pour faciliter la tâche et ne pas les casser. Elles seront récoltées en tirant fermement sur les feuilles.Déformées ? Ce n’est rien, il y avait un peu trop de cailloux, voilà tout. Vous ferez mieux l’an d’après j’en suis sûr. 😉

Sinon elles ont le même goût donc ce n’est pas grave, elles ont juste rencontré quelque chose lors de leur pousse et ont donc dévié. C’est qu’elles sont intelligentes nos petites carottes !

  • Plantation : Février à Juillet selon les variétés (grâce aux précoces et aux tardives)
  • Récolte : Entre 3 et 4 mois après les semi
  • Arrosage : Modéré (peu souvent mais copieusement)
  • Type de sol : Meuble et sableux ou limoneux, sans cailloux
  • Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
  • Avantage : Possibilité de récoltes toute l’année en changeant de variétés
  • Inconvénient : Sujettes à la mouche de la carotte, elle peut en être protéger grâce à un voile très fin. Un peu de main d’oeuvre : l’éclaircissage en 2 fois est conseillé : lors de la levée, ne conservez qu’un plant tous les 3 cm puis lorsque les plants ont 3 feuilles, ne conservez qu’un plant tous les 8 cm. 

Les legumes Feuilles

4 : La laitue, un classique

Après avoir récolté vos radis, vous pouvez placer à leur emplacement des laitues parfait pour une bonne rotation. Vous pouvez également les planter en pot Roma ou en suspension Ondine pourquoi pas. Cela donne même un petit côté plante de cuisine assez sympa ; à ajouter aux côtés de vos aromatiques 😉 . En plus les salades, il y en a pour tous les goûts, des tendres, des croquantes, des rouges, des vertes, des jeunes pousses…Vous pourrez en manger toute l’année.

Si vous voulez vous éviter l’éclaircissage, prenez plutôt des plants en mottes que vous planterez dans un sol riche, tous les 30 cm ou un par pot si tel est le cas.Si vous voulez les semer vous-même, vous pouvez éviter aussi l’éclaircissage mais il faudra un peu plus de manutention. Dans ce cas-ci, vous pouvez les semer en clayette ou en plaque de semis et les repiquer ensuite en godet ou directement en pleine terre sous cloche pour les protéger soit des indésirables à la belle saison soit du gel en hiver. De plus, la cloche vous permettra de voir vos salades croître encore plus vite. On vous en dit un peu plus dans l’article sur les cloches à salades. Vous n’aurez plus qu’à les arroser régulièrement surtout en été et lorsque le cœur est assez gros, récoltez-les au fur et à mesure feuille par feuille au besoin notamment pour la laitue à couper.A la récolte finale, rebouchez le trou pour éviter que les parasites n’y trouvent repère.Vous pourrez ensuite planter des échalotes à ce même endroit. 

  • Plantation : Toute l’année en changeant de variété (Semis des mâches de juillet à octobre, de mars à septembre pour la chicorée et la laitue et de mai à août pour la roquette)
  • Récolte : Toute l’année, au fur et à mesure de la pousse
  • Arrosage : Régulier mais attention au surdosage
  • Type de sol : Tout type de sol tant qu’il reste frais
  • Exposition : Ombragée
  • Avantage : Croissance rapide
  • Inconvénient : Ne supporte pas le gel, prévoir des cloches de protection pour contrer cela  

5 : Les épinards

Incomparables avec les épinards qui ont dégoutés notre enfance, les épinards du jardin sont très simples à cultiver en plus d’être bien meilleurs. Ils peuvent même se planter en jardinière si vous n’avez pas beaucoup de place. À semer en rangées, à une profondeur de 2 ou 3 cm avec 10 à 15 cm entre chaque, recouvrez-les ensuite de terreau. Ils se cultivent un peu comme les salades, vous devrez les éclaircir au fur et à mesure si besoin pour respecter l’espace de 10cm minimum entre chaque plant. Ils nécessitent également d’être arroser avec régularité car ils n’aiment pas rester au sec trop longtemps. La terre doit toujours rester humide, surtout si vous optez pour la culture en pot. En ce qui concerne la récolte, vous pourrez bénéficier de longues récoltes sur les mêmes pieds si vous prélever quelques feuilles seulement à chaque fois. Cela permettra l’apparition de nouvelles pousses. Une fois le plant arraché complètement, c’est fini. 

  • Plantation : Début du printemps (Mars à mai pour une récolte l’été) et fin de l’été (août à septembre pour une récolte l’hiver)
  • Plantation : Toute l’année avec deux périodes de semis / 1 mois et demi après le semis
  • Arrosage : Régulier
  • Type de sol : Riche (votre compost est le bienvenu)
  • Exposition : Mi-ombre
  • Avantage : Semis aisé car graines faciles à manipuler
  • Inconvénient : Ne supporte pas la chaleur trop importante. Les placer à l’ombre si vous êtes en région chaude l’été. 

6 : Le basilic  

Les deux qui suivent seront des aromatiques mais ne sont pas moins faciles et font partis des indispensables au potager. A placer, aux côtés de vos pieds de tomates (cerises ou non), le basilic fera un excellent compagnon pour éloigner les parasites et sera aussi son parfait allié dans votre assiette 😉 . A semer au chaud en mars, en plaques de semis ou en mini-serre, vous pourrez les repiquer en mai en godets, en pots ou dans votre potager. Le basilic a besoin de beaucoup d’eau pour s’épanouir alors ne le laisser pas s’assécher. Il aime également le soleil et la chaleur. A picorer au fil des besoins, plus vous récolterez de feuilles, plus il poussera, plutôt chouette non ? Pour renouveler l’année d’après, laissez-les fleurir et une fois que les tiges et fleurs sont sèches, coupez-les pour récupérer les graines en tapant énergiquement les tiges dans un récipient avant de les tamiser pour trier les graines. Plantation : Semis au chaud en Mars/Avril pour le Nord de la France et en Avril/Mai pour le Sud de la France.

  • Récolte : De Juin à Octobre
  • Arrosage : Régulier, la terre doit rester humide
  • Type de sol : Léger et bien drainé mais riche (ajoutez-lui un peu de compost de temps en temps)
  • Exposition : Ensoleillée
  • Avantage : Pousse de plus belle lorsqu’on récolte quelques feuilles
  • Inconvénient : Sensible aux températures basses, assurez-vous qu’il reste exposé à une température de 10°C minimum ou protégez-le si besoin (attention aux nuits fraîches). Les limaces et les escargots aiment grignoter ses pousses, protégez-le avec un dôme à limaces si vous en avez régulièrement dans votre jardin.  

7 : La ciboulette

A mettre à côté des carottes, la ciboulette est une vivace très résistante qui restera en plus plusieurs années. Vous n’aurez donc pas à les ressemer l’an d’après. Il vous suffira simplement de couper la touffe de la fleur très court pour voir de nouvelles pousses apparaître. En hiver, elle tombera dans un état d’hibernation pour continuer à croître au printemps suivant. Avant de la planter, apporter une dose de compost que vous renouvèlerez à chaque printemps. Il sera d’ailleurs plus simple pour débuter de vous procurer un plant plutôt que semer. Mais si vous voulez quand même tenter l’expérience, il vous suffit de semer une dizaine de graines en pot en mars et sous abri ou d’avril à juin si vous les semer en extérieur. 2 mois plus tard, vous pourrez les installer dans votre potager en place.

  • Plantation : Semis de Mars à Avril mais peut se prolonger jusqu’à Juin si semis extérieur
  • Récolte : Du printemps à l’automne
  • Arrosage : De temps en temps, lorsque la terre est sèche
  • Type de sol : Tout type de sol mais de manière générale, frais.
  • Exposition : Ensoleillé / Mi-ombre
  • Avantage : Vivace résistante. Pas besoin de la replanter tous les ans. S’adapte assez bien à son environnement, elle n’est pas très difficile.
  • Inconvénient : Semis lent à prendre 

Les légumes Graines

8 : Les petits pois

Plutôt lisses pour les pressés, plutôt ridés pour les gourmands ou plutôt mange-tout pour ceux qui n’aiment pas les écosser ? Quelque soit votre profil, les petits pois n’en reste pas moins très facile à cultiver peut importe la variété. Vous pouvez faire le choix de vous faire un potager grimpant avec les variétés à rames qui montent jusqu’à 2m ou rester sur du plus pratique avec les variétés naines qui ne montent que jusqu’à 50cm de hauteur et prennent donc moins de place. Comparé à beaucoup d’autres, il faudra semer les pois directement en place car ils ne se repiquent pas. Semez-les donc tous les 3 cm à 2 cm de profondeur, en double lignes pour pouvoir y placer un tuteur au milieu afin de les maintenir lorsqu’ils grimperont. Vous pourrez les récolterez 3 à 4 mois après lorsque la cosse sera bombée, ferme, bien verte et la peau bien tendue laissant apparaître la forme des pois. Il ne faudra pas trop attendre si vous ne voulez pas qu’ils soient farineux, et cueillez-les même jeunes si vous les voulez sucrés. Ils seront cependant plus petit, logique. 
Pour les pois mange-tout, ce sera lorsque les gousses seront bien vertes avec des pois qui commencent tout juste à se former qu’il faudra les récolter. Si vous attendez un peu trop, il faudra alors laisser les pois grossir et les cueillir comme pour les petits pois classiques, à écosser. Veillez à les arroser régulièrement car un manque d’eau lors de la croissance des pois entraînerait des petits poids durs et farineux. Évitez aussi d’arroser le feuillage pour éviter les maladies fongiques, c’est toujours à la terre qu’ils puisent leurs ressources, comme beaucoup 😉 . 

  • Plantation : Semis de Février à Juin
  • Récolte : De Juin à Août
  • Arrosage : Régulier, ils aiment l’humidité
  • Type de sol : Tout type de sol mais enrichi en compost avant la plantation ou lors de la précédente culture
  • Exposition : En plein soleil
  • Avantage : Pas très difficile en termes de sol. Se cultive à la verticale pour un gain de place au potager.
  • Inconvénient : Grains durs s’ils manquent d’arrosage 

9 : Les haricots

Très proches des petits pois, la culture des haricots se fait également en ligne, avec le choix des variétés naines ou à rames. Selon vos besoins, sachez que tout comme les petits pois, les haricots sont plus tardifs mais plus productif dans leur version à rames. Ils seront semés en ligne lorsque les gelées sont écartées car ils ne supportent pas du tout le froid. A distance de 50 cm des autres lignes d’haricots ou des autres cultures, semez ses graines tous les 5cm ou 5 graines espacées de 40 cm entre elles. On appelle cela semer en poquets. Avant de les planter, vous devrez lui apporter une bonne dose de compost si ça n’a pas été fait à la culture précédente. Une fois semés, recouvrez-les de terre, tassez puis arrosez avant de les pailler pour qu’ils ne soient pas envahis par les mauvaises herbes lors de leur montée. Veillez à ne pas les cueillir trop tard sinon ils seront filandreux et durs.

  • Plantation : Semis de Mai à Juillet
  • Récolte : De Juillet à Septembre
  • Arrosage : Très régulier lors de la croissance et de la floraison
  • Type de sol : Tout type de sol mais préfère les sols riches en humus et profonds.
  • Exposition : En plein soleil
  • Avantage : Aussi simple à cultiver que les petits pois. Les variétés naines n’ont pas besoin de tuteursInconvénient : Ne supporte pas le froid ou la gelée (d’où le semis tardif). Veillez à ce qu’il ne fasse pas d’ombre à vos autres cultures qui auraient tout autant besoin de soleil. 

10 : Les fèves

Notre petit dernier légume graines facile est toujours de la même famille puisqu’il s’agit des fèves. À semer tous les 5 cm assez profondément dans le sol, il faudra laisser un espace de 40 cm avec les autres lignes/cultures. Arrosez tout de suite après le semis. Entre 1 à 5 semaines plus tard, vous verrez apparaître les premières pousses. Comme les haricots, appliquez un paillage pour éviter la profusion des mauvaises herbes à leur pied. Cela maintiendra également le sol frais qu’elles affectionnent. Pour la récolte, c’est à votre goût, de manière générale, attendez que les grains soient bien formés et à ce moment-là goûtez-en pour savoir si vous les aimez tel quel ou si ce n’est pas encore leur heure. Vous pouvez également les laisser sécher en laissant noircir la gousse avant de les cueillir secs. Une fois la récolte finie, vous pouvez laisser les plants se décomposer sur place pour enrichir le sol. Question association, les fèves se plaisent bien aux côtés des échalotes et la salade ainsi que les radis apprécieront l’ombre que les fèves leur apporteront lors des fortes chaleurs.

  • Plantation : Semis de Février à Avril – Possibilité de semis en octobre pour les climats doux
  • Récolte : De mai à juillet (3 à 4 mois après)
  • Arrosage : Arrosage seulement par temps sec car la plupart du temps, la pluie suffit
  • Type de sol : Meuble et profond
  • Exposition : Plein soleil, abritées des vents dominants
  • Avantage : Enrichissement du sol
  • Inconvénient : Sujettes aux pucerons, semez de l’aneth à côté pour l’en protéger.  

Note pour les légumes graines cités : Pour ces espèces, le buttage est très recommandé pour éviter que le vent ne les affaisse à cause du poids des gousses.  Pour cela, il vous suffit de faire une motte à leur pied jusqu’au tiers de leur hauteur lorsqu’ils auront atteint 30 cm.

Les légumes fruits

11 : La tomate cerise

Achetée en plant ou semée, la tomate cerise est un classique de nos soirées apéro et barbecue de l’été. En pot, on peut la placer sur la table et picorer dedans, cela peut donner un côté plutôt sympathique à votre cocktail, mais pas au milieu de la table…ne vous cachez pas derrière son feuillage 😉 . Plus simple que les tomates classiques, la tomate cerise ne nécessite pas de taille des gourmands puisque les fruits sont plus petits. Cela réduirait au contraire le nombre de fruits obtenus, alors laissez-la se multiplier à foison.

Si vous choisissez la solution plant, prenez-les mi-mai pour pouvoir les replanter directement en pleine terre ou dans des gros pots qu’elles puissent s’épanouir. Les gelées doivent être écartées pour la placer en extérieur, cela lui serait fatale.Si vous choisissez la solution semis, il faudra le faire au chaud, soit en serre, soit au bord d’une fenêtre exposée sud ; en clayettes, plaques de semis, godets ou mini-serre. C’est comme vous préfèrez. Placez les graines à 2 cm les unes des autres, recouvrez ensuite d’un petit peu de terreau, tassez et arrosez sans déterrer les graines. Veillez pendant la période de semis à ce que la terre soit toujours humide mais l’eau ne doit cependant pas stagner pour autant, ajouter au fond des billes d’argile pour que le substrat soit bien drainé et ainsi que sa croissance soit optimale. Il faudra ensuite les repiquer mi-mai lorsque le plant aura 2 à 3 feuilles.Avant de les rempoter, vous pouvez ajouter au fond du pot ou du trou dans lequel vous les placerez, quelques feuilles d’ortie qui rendra vos tomates plus résistantes aux maladies.Une fortification est également conseillée en les sortant quelques semaines avant de les mettre au jardin, pour qu’elles s’habituent sans que cela soit trop brusque pour elles.Le temps viendra de la récolte, lorsqu’elles se détacheront sans efforts et qu’elles seront bien rouges bien-sûr, sauf si vous avez opté pour des variétés autres que rouges, bien entendu 😊.

  • Plantation : Semis de Février à Avril avec un repiquage entre Avril et Juin
  • Récolte : Juillet à Octobre
  • Arrosage : Abondant
  • Type de sol : Meuble et enrichi. Privilégiez les sols légèrement acide ou neutre, mais elle s’accommode à tous les sols.
  • Exposition : Ensoleillée
  • Avantage : Côté convivial, pratique pour un apéro.
  • Inconvénient : Sujette au mildiou, ne mouillez jamais les feuilles 

12 : La courgette

Enfin avec la courgette, vous aurez un rendement assez incroyable si tout se passe normalement surtout si vous les laissez devenir courges, vous pourrez vite avoir des légumes pour tout l’hiver, alors faites de la place dans votre congélateur 😄 et/ou donnez à votre entourage le surplus. Craignant les dernières gelées du mois de mai, il faudra les semer au chaud en Avril pour les planter en extérieur fin Mai.Les courgettes aiment énormément la chaleur alors n’hésitez pas à leur donner la place la plus au soleil de votre potager mais à l’abri du vent malgré tout. Le sol qui les accueillera devra être très meuble et riche en compost, elles sont gourmandes ces p’tites. Ah oui ! Et elles boivent beaucoup aussi…En même temps, pas étonnant vu la taille qu’elles prennent qu’elles mangent autant. Mettez lui donc un paillage pour que l’humidité soit retenue le plus possible. Vous pourrez ressemer début juillet en pleine terre directement si vous voulez des récoltes pour l’automne. Une petite astuce en plus pour avoir de beau fruit est de semer de la bourrache à proximité pour favoriser la pollinisation de vos courgettes.Quant à la récolte, n’attendez pas trop pour les récolter car comme je vous le dis plus haut, elles deviendront des courges sinon. Bon et après… à la cuisine ! Parce que vous allez en avoir de la courgette à manger ! 👩‍🍳👨‍🍳

  • Plantation : Semis en Avril (peut se prolonger jusqu’à Juillet) – Repiquage de Mai à Juillet
  • Récolte : Juin à Septembre
  • Arrosage : Régulier – Le manque d’eau se traduit par un affaissement des feuilles – Ne mouillez pas les feuilles si vous ne voulez pas voir apparaître de champignons
  • Type de sol : Très riche et profond
  • Exposition : Chaud et ensoleillée
  • Avantage : Vous pouvez mettre du compost à moitié décomposé, en guise de paillage qui se décomposera pour nourrir vos courgettes tout en gardant l’humidité – Se transforme en courge si la récolte est trop tardive, vous ne perdez donc pas vos récoltes si vous arrivez trop tard.
  • Inconvénient : Prend de la place  


Vous voulez renouveler les mêmes plants l’année suivante, j’ai ce qu’il faut pour vous en bonus. Voici une petite aide pour faire la rotation de cette culture l’année prochaine. C’est cadeau, bon jardinage 😉 


PS : Mais adaptez-la tout de même à votre jardin, il ne s’agit pas de recopier sans étudier votre terrain au préalable.Et si vous voulez le faire vous-même, dans notre article 7 étapes pour un potager au top, je vous présente des logiciels qui vous permettent de le faire plus facilement ainsi que l’explication sur le principe de compagnonnage et de rotation des cultures.

Vous pourrez être intéressé par ceci

Pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.