Vue sur...

10 plantes à avoir dans sa trousse de secours

24 mai 2017

Je ne sais pas vous mais personnellement, j’ai toujours voulu une pharmacie pleine de bocaux en verre contenant des plantes médicinales pour « se la jouer ayuverda ». Cet esprit un peu cabinet de curiosité d’herboriste mystérieux et attirant à la fois donne un petit effet spectaculaire à notre intérieur vis-à-vis de nos visiteurs. Mais le fait que ce soit des solutions de guérison naturelle est encore plus attirant, pour une efficacité souvent meilleure que les médicaments si les plantes sont utilisées pures.

potion.gif

Il y a tellement de plantes aux vertus médicinales qu’il serait impossible d’en faire la liste complète… on en découvre d’ailleurs encore aujourd’hui. Pour preuve, les médicaments vendus en pharmacie contiennent eux-mêmes des plantes… Mais vive les effets secondaires à gogo par la présence de produits nocifs qui y sont ajoutés !

Comme la liste de plantes est longue, 10 plantes seront, pour commencer, une base des plus utiles quotidiennement. De quoi se faire sa vanity d’urgence. 😉

Ces 10 plantes sont surtout faciles à se procurer si vous ne les avez pas déjà. Je n’allais pas vous proposer une fleur à aller cueillir au sommet de la montagne du Tibet…

Voici sans attendre la liste des plantes avec leurs propriétés respectives, que je vous conseille d’avoir chez vous contre toute épreuve.

 

La sauge, médecin généraliste

sauge

De son nom latin « salvare » qui signifie sauver/guérir, la sauge a tout du médicament naturel efficace.

Pour soigner des troubles intérieurs, prenez-la sous forme de thé (et cela contribue à votre bonne hygiène bucco-dentaire 😉 ).

Pour un usage externe, appliquez directement sur la peau en frottant des feuilles fraîches.

  • Désinfecte les plaies, piqûres et morsures grâce à ses propriétés antiseptiques
  • Apaise les maux de gorge
  • Anti-inflammatoire
  • Soigne l’aphte
  • Facilite la digestion
  • Fait baisser la fièvre
  • Recommandée contre les diarrhées, vomissements et douleurs abdominales
  • Calme les douleurs des règles et les bouffées de chaleur
  • Apaise la toux du fumeur
  • Préconisée pour les troubles de mémoire et de concentration dont la maladie d’Alzheimer
  • Asthmatique ? Vous pouvez fumer la feuille séchée ! (un peu bizarre, on est d’accord 😐 ).

Privilégiez les sauges issues de cultures biologiques qui seront beaucoup plus efficaces.

Ou cultivez-la directement comme je vous l’explique ici.

Attention cependant si vous utilisez de l’huile essentielle, il ne faut pas en abuser ! La sauge contient de la thuyone qui peut être nocive en grosse quantité car elle provoque des convulsions. Il est également déconseillé de l’utiliser pour les jeunes enfants, les femmes enceintes ou les épileptiques.


L’arnica, la solution aux bobos

arnica

Fleur qui se fait rare, son usage doit être à bon escient pour essayer de la préserver. Alliée des parents aux enfants « casse-cou », sa popularité phénoménale fait qu’il faut être vigilant à ne pas la gaspiller inutilement.

A utiliser de préférence en usage externe (pure et en interne, elle s’avère toxique et peut se révéler fatale). Il faut donc absolument la diluer si vous l’utilisez en interne à moins que vous choisissez de l’utiliser en forme homéopathique.

  • Cicatrisante, elle répare tous les chocs externes.
  • Anti-inflammatoire, elle soulage tous les maux articulaires ou dûs à des chocs externes.

Vous pouvez donc l’utiliser immédiatement après un choc, un pincement mais aussi pour des soins sur le long terme comme l’arthrose et tous types de douleurs d’articulations et/ou musculaires.

Plusieurs utilisations externes sont possibles :

  • En infusion pour imbiber une compresse : 2g de fleurs suffisent pour infuser une dizaine de minutes dans 100ml d’eau. Appliquez-la plusieurs fois par jour.
  • En ajoutant 15% d’huile d’arnica dans une crème neutre, vous obtiendrez un baume que vous pouvez utiliser plusieurs fois par jour. Attention, il ne faut cependant pas l’appliquer sur les plaies ouvertes !
  • En ajoutant 1 volume de fleurs d’arnica dans 5 volumes d’huile végétale (celle que vous voulez ou/et que vous avez), vous obtiendrez une huile d’arnica au bout de quelques semaines. Vous avez juste à laisser macérer. Vous l’appliquez ensuite sur la zone souffrante comme une huile de massage.

Aloe Vera, la plante miracle qui soulage tout

aloe-vera-277949_1920

Que dire de plus, mis à part qu’il n’y pas grand chose que l’Aloe Vera ne soigne pas (en soin basique je parle bien sûr). Avec 300 espèces d’Aloès différentes, l’Aloe Vera est celle qui ressort vainqueur puisque c’est une pharmacie à elle toute seule. Et en plus, elle s’avère être très facile à cultiver.

Pas étonnant qu’elle soit appréciée quand on sait qu’elle possède 75 nutriments, 18 acides aminés, 12 vitamines et 20 minéraux différents.

De plus, c’est une plante dont vous pouvez abuser grandement puisqu’elle ne présente pas de contre indication, ni de toxicité (Attention, cependant, à ce qu’elle soit bien extraite ! Elle contient un liquide jaunâtre qui provoque des coliques).

Il est cependant conseillé de l’éviter lors de la grossesse et pour les enfants de moins de 6 ans.

  • Donne un coup de « peps » à vos défenses immunitaires
  • Abaisse la glycémie du diabétique
  • Puissant antibiotique
  • Anti-inflammatoire
  • Apaise les douleurs gastriques en régulant l’acidité gastrique
  • Calme la constipation
  • Traite l’herpès, le psoriasis et l’eczéma
  • Apaise les brûlures et piqûres d’insectes
  • Régule la flore intestinale
  • Soulage les douleurs musculaires
  • Purifie et cicatrise la peau
  • Élimine les toxines
  • Apaise les allergies
  • Améliore la coagulation du sang
  • Apaise les ulcères
  • Soigne coups et blessures
  • Traite l’acné

Utilisez-la en crème ou en gel pour un usage externe. Votre peau risque de rougir. Ne vous inquiétez pas, c’est normal. Cela est dû au fait qu’elle pénètre vite dans la peau.

En suc (ou latex) frais et pur, elle luttera contre la constipation, facilitera la circulation sanguine, la digestion ou régulera votre taux de sucre sanguin. Vous pouvez également le diluer dans de l’eau ou un jus de fruit si cela est désagréable pour vous.

Vous pouvez également utiliser le gel d’Aloe Vera pour un usage interne. Vous devez alors le consommer tel quel pour profiter au mieux de son efficacité.


Le gingembre, soigneur de maux

gingembre

Le gingembre est très utilisé par les Indiens en cuisine. Et pour cause, il a de bonnes propriétés pour notre corps.

Vous pouvez consommer du gingembre tous les jours, sans risque à condition que vous ne le preniez pas en compléments et que vous respectiez les doses. Si vous le prenez frais, veillez à ne pas dépasser les 4g/jour tout de même. Cela vous provoquerait ce qu’il est censé soigner (ballonnements, nausées ou encore brûlures d’estomac). Si vous êtes diabétique, consultez votre médecin car les médicaments qui vous sont prescrits peuvent mal interagir avec le gingembre. Pour les femmes enceintes, la dose se réduira à 1g car cela peut engendrer des problèmes au fœtus en cas de non respect de cette dose.

Si vous souffrez de gastrite, mieux vaut pour vous, d’éviter de le prendre frais.

  • Facilite la digestion (fini les ballonnements !)
  • Anti-inflammatoire, il soulage les douleurs d’arthrose, entre autres…
  • Anti nauséeux, il l’emporte sur les transports
  • Calme les nausées de grossesse
  • Fait barrage à la grippe, au rhume et à l’angine dès les premiers symptômes si vous le prenez en décoction chaude
  • Soigne les infections urinaires
  • Améliore la circulation sanguine
  • Améliore l’absorption des nutriments
  • Détruit les cellules cancéreuses de l’ovaire
  • Lutte contre la maladie d’Alzheimer et ralentit son apparition
  • Combat les ulcères intestinaux (si vous le prenez en jus)
  • Couplé à l’ail, il aide à contrôler l’hypertension
  • Lutte contre l’insomnie
  • Détoxifiant, il purifie les poumons d’un fumeur

Quelque soit la forme (jus, infusion, poudre, mâché, en tranches fraîches ou dans les plats), vous devez le prendre par voie orale puisque le gingembre traite les maux internes. Cependant, certains l’utilisent sur la peau pour soigner les brûlures.

Prenez-le en jus pour profiter de son effet anti-inflammatoire et anti-nauséeux avec moitié de gingembre, moitié de curcuma.

Si vous le prenez en tisane de gingembre frais, il stimulera votre circulation sanguine et facilitera votre digestion. Mais il vous aidera également à dormir si vous êtes sujet à l’insomnie.

Enfin, il est préférable que vous le preniez en poudre pour traiter vos douleurs abdominales ou une diarrhée.

Pour ce qui est de sa culture, elle est vraiment très simple. Je vous ferez bientôt un article à ce sujet 😉 .


Ail, notre héros face aux bactéries

ail

  • Antibactérien
  • Anti-inflammatoire
  • Antifongique, il traite les verrues
  • Soigne le psoriasis
  • Traite l’acné en local et les boutons de fièvre
  • Aussi efficace qu’un antibiotique
  • Traite les infections intestinales et vaginales ou encore les vers intestinaux
  • Détoxifiant, il purifie les poumons d’un fumeur
  • Peut réduire le risque d’avoir un cancer de l’œsophage, de l’estomac, du colon, du pancréas, du rectum, du sein, de la prostate ou du poumon.
  • Traite les hémorroïdes
  • Soigne l’hypertension et tonifie le système cardio-vasculaire
  • Purifie le foie

Mangez 2 à 5 gousses d’ail par jour cru et pendant plusieurs jours pour des résultats efficaces. Il vous suffit simplement de les broyer dans de l’eau (non, vous ne devrez pas les croquer, rassurez-vous 😀 ) !

Par contre si vous sentez que votre estomac le supporte mal, réduisez la quantité ou arrêtez complétement pendant un petit moment.

Vous pouvez aussi l’utiliser en compresse sur la peau pour un usage externe mais ce n’est pas la plus répandue des pratiques. Le mieux est de frotter de l’ail frais coupé en tranches sur la zone à traiter (pour les boutons, verrues, psoriasis ou pour calmer les douleurs externes).

Sur une verrue, vous devrez mettre l’ail sous un bandage et le changer tous les jours jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Vous pouvez aussi ajouter du vinaigre avant d’appliquer l’ail.

Pour un bouton de fièvre, coupez une gousse d’ail en deux et frottez-le pendant 1 minute  sur la zone dès les premiers symptômes (picotements, brûlures).


Le thym, un purificateur

thym

Le thym (pour ses propriétés médicinales) s’utilise en général, en infusion ou en inhalation par la diffusion d’huile essentielle. Cette dernière peut également être appliquée, diluée, sur la peau mais ne doit surtout pas être ingérée ou utilisée pure sur la peau.

Le thym peut s’utiliser sous deux formes à partir de 6 ans mais, si vous voulez prendre des compléments alimentaires, cela est réservé à l’adulte.

Lorsqu’il ne s’agit pas de l’huile essentielle bien sûr, sa consommation n’a pas à être modérée. Le thym contient de nombreuses vitamines (B, A, C, K, etc), il serait dommage de s’en priver.

  • Soigne les troubles digestifs
  • Soigne les infections respiratoires (toux, bronchite, congestion de la poitrine et toutes autres difficultés respiratoires)
  • Nettoie et aseptise les plaies
  • Soigne le « rhume des foins »
  • Favorise une bonne vision
  • Traite l’acné faciale
  • Stimule le système immunitaire
  • Véritable vermifuge pour enfant

Prenez-le en infusion courte de ses feuilles séchées. Vous pouvez soit le boire soit l’appliquer sur la peau pour un usage externe.

Vous pouvez également en mettre dans un bol d’eau bouillante et profiter des vapeurs; soit en mettant votre tête au dessus pour la peau, soit en inhalant les vapeurs si c’est pour un problème respiratoire.


Le basilic, allié de notre ventre

basilic

  • Élimine les ballonnements
  • Renforce le système immunitaire
  • Lutte contre l’insomnie
  • Revitalise les personnes stressées, affaiblies ou dépressives
  • Combat la migraine
  • Calme la nervosité et les spasmes (utile aux épileptiques)
  • Facilite la digestion
  • Calme la toux
  • Calme la constipation
  • Traite l’asthme
  • Prévient les nausées et vomissements
  • Traite les crampes d’estomac, les affections gastriques, les gaz et l’aérophagie

Le mieux est de le prendre en tisane à raison d’une cuillère à soupe de fleurs de basilic fraîches ou 3 à 5 grammes de ses feuilles que vous laissez infuser dans une tasse d’eau bien bouillante pendant 5 minutes. Consommez-la (après avoir filtré bien-sûr :D) après chaque repas pour une meilleur efficacité.

Vous pouvez l’utiliser aussi en décoction (100g/litre) ou en mâchant ses feuilles pour traiter l’aphte.

En inhalant l’huile essentielle par diffusion, il soulagera vos problèmes respiratoires (rhume, bronchite, sinusite ou allergies).

attention.gif

❗ Comme toute huile essentielle, vous devez l’utiliser prudemment, avec modération et en très petite quantité diluée. Consultez un spécialiste en aromathérapie en cas de doute. Sinon, vous pouvez vous renseigner en pharmacie ou en magasin bio, ils aiment bien donner des petits conseils en général 😉 . Il est également déconseillé de l’utiliser si vous êtes une femme enceinte ou pour les enfants de moins de 12 ans.

Si vous voulez faire pousser vous-même votre basilic, j’ai quelques petits conseils pour vous par ici.


Les fleurs de tilleul, une apaisante douceur

tilleul

  • Calme les maux de tête
  • Traite la paralysie, l’épilepsie, l’œdème et les vertiges
  • Agit contre l’anxiété (celle qui, quand vous stressez tellement, vous donne mal au ventre)
  • Facilite la digestion et soulage les indigestions
  • Traite les calculs des reins et des voies urinaires
  • Soigne les troubles du foie
  • Améliore le fonctionnement des reins
  • Calme les nausées
  • Soulage les douleurs articulaires et la grippe
  • Traite les peaux sèches
  • Guérit les ulcères et les brûlures
  • Baisse la fièvre

Le mieux est de les prendre en infusion à raison de 5g de fleurs dans votre tasse d’eau bouillante, le soir de préférence.

Un bain de fleurs de tilleul, avant d’aller vous coucher, pourra calmer votre anxiété et vous aidera à mieux dormir (suite logique).

Le pollen du tilleul peut parfois provoquer le rhume des foins.


L’eucalyptus, un sauveur pour nos poumons

eucalyptus

  • Évacue les bronches encombrées
  • Traite le rhume, l’asthme, la bronchite, etc.
  • Son huile essentielle est anti-inflammatoire
  • Antibactérien, il assainit l’air de la maison et prévient donc les maladies
  • Antiseptique, il calme la toux, la fièvre, les maux de gorge et les douleurs musculaires comme articulaires
  • Traite l’acné, l’herpès et la varicelle
  • Désinfecte les plaies et piqûres d’insectes
  • Stimulant, il diminue la fatigue physique et mentale quand on diffuse son huile essentielle mais cette dernière débouche les sinus et « décrasse » les poumons aussi.

En mélangeant de l’huile essentielle avec du vinaigre de cidre, à quantité égale, vous pourrez traiter une peau à problèmes en tamponnant votre préparation sur les zones concernées. Vous pouvez également mettre quelques gouttes d’huiles essentielles dans votre bain pour traiter ce type de peau.

Prenez une infusion de ses feuilles (30g pour un litre), pour soigner la fièvre. Vous pouvez en prendre 6 à 8 tasses par jour sans problème. Vous pourrez même réutiliser les feuilles déjà infusées en les ré-infusant pour assainir l’air de votre intérieur.

Par ailleurs, en diffusant l’huile essentiel dans votre maison, vous vous protégerez (pas à 100% bien-sûr hein 😉 ) du rhume et de la grippe pour l’hiver mais cela éloignera également les moustiques en été.

En cas d’application sur la peau, pour un problème respiratoire notamment, vous pouvez l’utiliser en huile de massage. Pour cela, mélangez 1ml d’huile essentielle dans une demie tasse d’huile végétale, celle que vous désirez, avant de l’appliquer.

Encore une fois, ne prenez pas son huile essentielle par voie orale et toujours la diluer. Préférez prendre conseil auprès de votre médecin. Il est aussi déconseillé aux femmes enceintes.


La lavande

lavande

  • Soigne l’anxiété, l’angoisse et la nervosité
  • Facilite le sommeil
  • Apaise les vertiges
  • Antiseptique et cicatrisante, elle nettoie et soigne les plaies
  • Insecticide
  • Soigne les douleurs articulaires
  • Facilite la digestion rapide
  • Lutte contre les troubles respiratoires dont l’asthme

Il est préférable de ne pas l’utiliser pour un enfant en bas âge et la femme enceinte. Mis à part cela, la lavande ne présente pas d’effets indésirables mais il ne faut pas non plus en abuser. Surtout qu’on l’utilise principalement en huile essentielle.

Utilisez-la donc en diffusion d’huile essentielle contre tous les problèmes pour laquelle elle lutte sauf les suivants :

  • Pour faciliter le sommeil, mettez quelques gouttes d’huile essentielle sur votre oreiller.
  • Appliquez sur la peau une compresse avec quelques gouttes d’huile essentielle pour sa propriété antiseptique, sur la zone concernée (brûlures, démangeaisons, mais aussi pour l’acné ou l’eczéma).
  • Prenez une infusion de 30g de fleurs de lavande pour 1L d’eau pour ses vertus diurétiques ou faciliter la digestion.

Vous pouvez aussi l’associer à l’Aloe Vera pour soigner les plaies.

Vous pourrez être intéressé par ceci

Pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :